fbtw
ct

RITUAL OF POPE DECAPITATION

.:: Thomas Bertay & Pacôme Thiellement ::.

Non ce film n‘est pas un biopic de Frank Zappa - bien que ce dernier en soit le héros.

Et non ce n’est pas non plus un documentaire historico-sociologique retraçant la grande aventure des sixties – même si nous avons vu et revu les images d’archives qui témoignent de traces laissées par une mythologie dont la scène primitive renvoie aux temps immémoriaux et qui, éventuellement, réapparurent dans les années 60 et 70. Enfin non : il n’est pas réductible à un film musical, abstrait ou contemplatif – et cependant il use méthodiquement de tous les artifices dont dispose notre modernité pour conduire le spectateur jusqu’à ce point où, enfin rendu disponible, il bascule, s’oublie et se souvient, dans une forme subtile de ravissement, de sa véritable nature.

Par conséquent, si Rituel de Décapitation du Pape n’est ni un biopic, ni un documentaire, ni même un Mandala animé, c’est parce qu’il est tout cela à la fois. Et si le conte est couramment considéré comme un genre de narration se situant à la frontière de l’oral et de l’écrit, du mythe et de l’histoire, alors Rituel de Décapitation du Pape est un conte écrit pour les yeux et les oreilles de ceux qui veulent vibrer au son de la Grande Note.

Rituel de Décapitation du Pape propose une relecture de l’histoire de la contre-culture américaine à travers le récit, beau et tragique, de Vito, Carl et Szou, les Freaks de Los Angeles – nommés ainsi en hommage au film de Tod Browning. Précurseur méconnu du mouvement hippie, le message de liberté métaphysique et politique des Freaks sera transfiguré dans l’œuvre de Frank Zappa. Celui-ci forgera, à travers lui, une poétique des animaux, des monstres et des errants, et retrouvera une tradition carnavalesque, anarchiste et alchimique, qui va de François Rabelais et Alfred Jarry à King-Kong et Koko le Gorille qui parle en passant par Edgar Varèse et Fulcanelli, 4928 octaves au-dessous de la Grande Note.



No, this is not a biopic of Frank Zappa - although he’s the hero of the story.

And no, it is not a historical-sociological documentary about the great adventure of the sixties - although we have seen and reviewed the archive footage that show traces of a mythology which refers to the primal scene and which eventually reappeared in the 60s and 70s. Well, no: it is not an abstract or contemplative musical movie, although it methodically uses the same tricks to prepare the subject in a subtle form of rapture, for the great revelation on his true nature. So, if Ritual of Pope Decapitation is not a biopic, nor a documentary or a animated Mandala, it is because they gather all in one. Written as a tale, it… for whom wants to vibrate on the Big Note.

Ritual of Pope Decapitation is an invitation to discover a major part of US counterculture through the blooming & tragic story of Vito, Carl & Szou - aka LA Freaks - named in honor of the Tod Browning film. Unknown precursors of the hippie movement, the message of metaphysical and political freedom of the Freaks will be transfigured in the work of Frank Zappa. He forges, through his art, a poetic of animals, monsters and wandering and he revives a carnivalesque, anarchist and alchemical tradition, ranging from Rabelais and Alfred Jarry to King Kong and Koko the gorilla who speaks through by Edgar Varese and Fulcanelli, 4,928 octaves below the Big Note.
Mot du producteur

« Pop(e) Decapitation est avant tout un projet d’écriture. La réalisation de 52 courts métrages durant quinze années (Le Dispositif) a forgé une écriture cinématographique unique. Maîtrisant parfaitement les techniques de manipulation audiovisuelle, Pacôme et Thomas appliquent avec une profonde jubilation leur talent au service de l’Œuvre de Frank Zappa : à la fois dérisoire et essentielle, leur travail permet de redécouvrir ce monument de la musique, à travers le prisme pataphysique et carnavalesque de la Tradition Primordiale.

Xavier Filliol / Les éditions de l’Octet »
Producer's word

« Pop(e) Decapitation is primarily a writing project. The achievement of 52 short films in forteen years (Le Dispositif) has forged a unique cinematic style. Good laboratory audiovisual manipulation, Pacôme and Thomas with great jubilation apply their talents to the Work of Frank Zappa: both ridiculous and essential work to rediscover this monument of music, through the prism pataphysics carnivalesque of the Primordial Tradition.

Xavier Filliol / Les éditions de l’Octet »

  • Ritual of Pope Decapitation # Teaser


  • Le dispositif 46 - Rituel de Décapitation du Pape


  • Le dispositif 48 - Les hommes qui mangèrent la montagne


  • Le dispositif 46 (english subtitles) - Ritual of Pope Decapitation


  • Le dispositif 48 (english subtitles) - Men who devoured the mountain

.:: Votre contribution / Your support ::.

« Depuis 1999, nous travaillons en toute liberté à ce programme vidéo, cette chose faite essentiellement de singeries et d’électricité et qui s’appelle Le Dispositif. Nous savons depuis le début que Le Dispositif ne s’autorise de rien ni de personne et qu’il nous a désigné comme son instrument. Nous avons accepté la charge en sachant que tout ce qu’il avait vu était à lui, mieux, le constituait et que rien ne pouvait l’empêcher de travailler, à travers nous, sur cette mémoire là. Et toute cette matière, nous savions aussi qu’il nous fallait la rendre, mais sous une forme différente. Telle était la base de son enseignement, et IL est là, et VOUS êtes là !


Le Dispositif se termine maintenant, 14 années plus tard, pour s’incarner dans un coffret “tout-en-carton” regroupant les 52 épisodes de la série. Composé de 4 DVD ainsi que d’un recueil de ses textes, IL n’est pas à vendre. Ce que nous vous proposons, c’est de vous l’offrir en contrepartie de votre soutien sur notre prochain long métrage, Rituel de Décapitation du Pape (RDDDP). Cela nous semble, au-delà de la malice, juste et cohérent : si une œuvre n’appartient qu’à celui qui la regarde, elle peut en revanche contribuer à en faire exister une autre.


Nous vous proposons de partager cette aventure avec nous : pour un soutien à hauteur de 35€ ($47), vous recevrez un exemplaire du coffret Le Dispositif à votre nom et numéroté, mais vous êtes libres de mettre un peu plus, voire BEAUCOUP plus et ce, selon vos moyens et votre envie. Le coffret est une édition limitée tirée à 676 exemplaires. Vous pourrez en recevoir plusieurs, l’offrir pour le faire découvrir à quelqu’un, on fera du cas par cas. Nous vous demanderons seulement le nom de la personne à laquelle vous souhaitez l’offrir, chaque coffret étant nominatif. Pour 50€ ($70), vous recevrez un exemplaire du DVD de RDDDP, en plus du coffret Le Dispositif. Les grands contributeurs - à partir de 676 € - deviendront coproducteurs de RDDDP.


Nous comptons sur une contribution totale de 30.000€ ($40,000). Ce budget servira à financer une bonne part de la post-production (1 mois), mais surtout les différents tournages, car RDDDP ne sera pas seulement un film à base d’archives. Nous voulons voyager et filmer un certain nombre de personnes et de lieux, que nous partagerons avec vous : en Californie, nous irons à la rencontre de Carl Franzoni qui vit aujourd’hui au plus près des communautés Hopis. Nous allons revoir Gail Zappa, Szou Paulekas mais aussi nous rendre à la Gorilla Fundation de Penny Patterson et faire une interview de “Koko le gorille qui parle”. Nous rencontrerons aussi Trey Spruance (Secret Chief 3), cette liste n’est pas exhaustive… Nous souhaitons aussi tourner à Bourges, sur les traces de Fulcanelli ainsi qu’en Sicile afin d’enquêter sur les origines de Frank Zappa… Mais nous n’allons pas trop vous en dire.


Le film sera joyeux, étrange et un peu flippant aussi. Il vous faudra nous faire confiance:))) Merci ! »

« Since 1999, we’re making freely a video program called Le Dispositif, with a lot of big fun & excitement. We assumed from start that we are just his instruments ; no one can stop it. We agreed that it controls all captured images as a collective memory. We also knew that we had to render those images, in new composition. And now, it’s yours!


14 years after, Le Dispositif exists now as an all-in-cardboard box. It gathers 52 episodes in 4 DVD, with a collection of texts. And it’s NOT FOR SALE! It’s a gift for each person who will support our new movie Ritual of Pope Decapitation (ROPD). As a just reward...


We would like to share this big adventure with you: with support from 35€ ($47), we offer you a box of Le Dispositif at your name & numbered but feel free to offer more, even far more, according to you. The box has a limited edition of 676 pieces. You can get several and offer it to friends: we will manage your gift one by one as each person has his name written on. With support from 50€ ($70), you’ll receive a DVD of ROPD, in addition of the box.

Big supporters who donate more than 676€ ($930) will become coproducers of ROPD.


We need your support to reach 30,000€ ($40,000) in order to produce our feature film Ritual of Pope Decapitation. It will help us to finance the editing (4 months) & post-production (1 month) work + to capture more people & places, in addition to archives: we’ll share with you our visit to Carl Franzoni in California who lives close to the Hopis. Then we’ll come back to Gail Zappa & Szou Paulekas. Also visiting the Gorilla Fundation / Penny Patterson & interviewing Koko, the speaking monkey. We will meet Trey Spruance (Secret Chief 3) and many more!! We also need to film in Bourges (France) on the tracks of Fulcanelli the alchemist, and in Sicilia where the Zappa’s family is coming from… We won’t tell you more!


This movie will be joyful, strange & a little bit freaky too. As usual, you’ll have to trust us ☺ Thank you! »

 



Thomas Bertay & Pacôme Thiellement © Arnaud Baumann

>> Sycomore films

99%

Le dispositif :
Thomas Bertay &
Pacôme Thiellement

NB : quelque soit le montant reçu de vos généreuses donations, nous nous engageons à faire le film. Suivez-nous sur Twitter et FB !

Remerciements particuliers à Gail Zappa, Sylvie Blum / INA et Carl Oreste Franzoni aka Captain Fuck pour leur soutien.

Special thanxxx to Gail Zappa, Sylvie Blum / INA & Carl Oreste Franzoni aka Captain Fuck for supporting us!

MERCI À / THANKS TO : Xavier Filliol, Wolfgang Natlacen, Pierre Borde, Frédéric Bouvier, Patricia Rousseau, Frédéric Borde, Florence Bertay, Jean-Christophe Menu, Cyril De Graeve, Antoine Thunder Mocquet, Adrian O. Smith (aka Arden Day), Danièle Bertay, Maud Kristen, Hervé Thiellement, Aïda Labib, Frédéric Roland, Mathieu Dupré, Laurence Brisset, Charles Ferrier, Remi Boiteux, Aurélien Noyer, Frédéric Dumeny, Pierre Jouan, Gildas Gaonach, Julien Misserey, Peters Bernard, Frank Arieta, Coralie Van Rietschoten, Anne-Marie Lorthios, Hélène Stefiel, Anthony Poiraudeau, Stéphane Martin, Hugues Robert, Renaud Chartoire, Fabrice Fassnacht, Jérome Vuarchex, Alexandre Bouchet, Romain Déglise, Fabienne Ceffis, Zeynep Jouvenaux, Manuel Pradel, Maud Pierlot, Nicolas Hecht, Thomas Bernard, Ludovic Raynaud, Yannick Dangin Leconte, Catherine Hagreaves, Arnaud Coutellec, Thibault Balahy, Yann François, Frédéric Claisse, Olivier Forest, Michael Grebil, Quentel Goulven, Samantha Hoornaert, Cyrille Lesourd, Hafid Chouardi, Pascal Lefort, Daniel Aurèche, Francis Vadillo, Stéphane Normand, Cyril Pflumio, Fabrice Colin, Pierre-Antoine Eliat, Samuel Macaigne, Camille Gerschel Hautefeuille, Julien Lafont, Marilyn Lours, Justine Yvel, Virginie Vernay, Warren & Steven Lambert, Delfeil de Ton et Renée, Wakako Ishibashi, Vladimir Vatsev, Jean-Louis Poitevin, Jeannine Amand, Jean-Michel Brossaud, Guillaume Dauzou, Laurent Sirguy, Nicolas Lemire, Sophie Blanchat, Julien Battesti, Stéphane Grobost, Florence Alcaide Villanueva, Marc Leschelier et Sylvia von Harden, Baptiste Saint-Dizier, Laure Limongi, Captain Cavern, Pepe, Nathalie Lacroix, Valérie d'Antochine, Nonobstant Deumille, Stéphane Sinde, Julien Cousset, Vuk Brankovic, Catherine Le Conan, Xanaé Bove et Nicolas Downstairs, Pierre Caillaud, Eugénie Barbezat, Marthe Pequignot, Christophe Debouit, Ali Mitchell et Julie, Jérome Poret, Gaspard Vandromme, Hania Daoud, Laure Miroir, Thomas Perino, Olivier Lévy & Sophie Spaggiari, Francisca Miranda, Elodie Tamayo, Jackie Evrard, Elie Kongs, Bagheera Poulin, Messua Wolff, Jean-Marie Bellemain, La Confrérie Poutrelle, Olivier Legendre, Jérome Moland, Christine Lesueur, Brian Simard, Philippe Mérigot, Philippa Launay, Nicolas Mathieu, Grégory Boussard, Etienne Enselme, Mikaël Le Bel, Geoffroy Dedenis, Zazie Delem, Jim Delarge, Laure & Pierre Martigne, Régis Jund, Cloclo & Bernard Soufférant, Mickael Raeburn, Jean-Jacques Tachdjian, Daniela Marquez, Perrine Quennesson, Olivier Charasson, Emmanuel Petit, Ammar Belmarouk, François Boureau, Nicolas Chaboche, René-Marc Dolhen, Andreas Marchal, Morgane Simon, Anthony Gérard, Alina Lagarde, Sara Bapsolle, Anaïs Vaugelade, Tony Lesterlin, Trami Nguyen, Maryvonne Autret, Judith Judrin, David Legrand, Isabelle Carlier, Maxence Alcalde, David Martin, Fabien Buffet, Delphine Centeno, Luis Cameiro, Nicole Bonin, Hermine Karagheuz, Alice Bertay & Alan Bibby, Florence Maillard, Virginie Richard, François Angelier Soldat, Fabrice Petitjean, Verena Costa, Julie Girardeau, Amandine Boucher & Yacinthe Galbet, Stéphanie Probst, Gille Vanneste, Philippe Nassif, Laurent Desutter, Madeline Faure, Anthony Angot, Constance Joly, Olivier Mellano, Frédéric Héritier, Arlène Bonnant, Claro, Hugues Simard, Julien Thomas, Pénélope Estrada, Louis-Jean Levasseur, Maxime Rizard, Sylvie Chevalier, Quelen Kim, Vincent Capes, Pauline Cazorla, Virginie Di Ricci, Arnaud Baumann, Carla Diratz, Pierre Varlan, Phillipe Macaire, Yan Céh, Edwige Blanc, Antoine Basil Mouton, Samuel Bréan, Christophe Kavos, Camilo Racana, Elli Medeiros, Jakuta Alikavazovic, Manon Mandy, Etienne Enselme, Floriane Theron, Claire Martin du Gard, Cédric Rassat, Annabelle Basurko, Idiosyncratics Records, Max Esnée, Darius Kepczynsi, Sarah Chiche, Julien Frantz, Marina Griglio, Noëlie Giraud, Jean-Louis Bouchet, Clément Raynaud, Nicolas Reyboubet, Alice Pirotte, Marie-Pier Caillat-Pageaut, Remy Leboissetier, Pierre Pittet, Cécile Lalanne, Anaïd Demir, Julien Schuh, Jacques Ponzio, Sauvageot Martin, Thomas Dupuis, Ramuntcho Matta, Vincent van Strien, Gabriel Porcher, Marcel Ramirez, Andrea Marioni, Jordan Boisier, Baptiste Rabourdin, Alexandre Coulondre, Peter Van Laarhoven, Laurent Carlier, Clément Vildary, Samantha Hoornaert, Victor Béguin, Isabelle Condou, Olivier Cavadenti, Françoise Lonquety, Vincent Cueff, Briac Picart-Hellec, Geoffroy Hermann, Michel Beslile, Fabrice Louazel, Samy Hamidou, Olivier Bordes, Amael Roger, Yves Binet, Terence Trouve, Thomas Coletti, François Roques, Jérôme Gouin, Pierre Spano, Fabien Thévenot, Alexis Allibert, Pierre-Emmanuel Judas, Blanche Berthelier, Henri Bourcereau, Jerome Martinez-Corral, Florian Ferré, Denis-Quentin Bruet, Abdessamad Belfakir, Adrien Thet, Tessa Ouvrier Perrin, David Bertay, Didier Beurheret, Frédéric Bodzen, Fabienne Reichenbach, Michel Despratx, Elisa Point, Marie Baloup, Marianne Loing, Jean-Pierre Nadau, François Martin, Augustin Gimel, MUZO, Julie-Anne Barbe, Fabien Giely, Alain Nicolle, Gilles Verdiani, Julien Saves, Wilfried Paris, Philippe Lepeut, Sébastien Tarachi, Katia Jaeger, Jerome Laffon, Gary Isringhaus, Laurent Pla-Taruella, Barbara Feledziak, Ariane Gaudeaux, Frédéric Lagnau, Julien Clauss, Dalila Abdi, Amandine Soulier, Cécile Ripoll, Audrey Cluzel, Xavier Boussiron, Jean-Christophe Menu, Patrice Killoffer, Trey Spruance, Eyving Kang, Marie-Thérèse de Brosses, Loïc Le Bel, Patrick Marchand, Brassac Yohann, Jean-François Demay, Claude Maurice, Emmanuel Fédon, Bernart Sanso, Anne Barrault, Pierre Lanneluc, Daniel Dos Santos, Brassac Yohann, Florence Guyonnet, Morgane Grosdidier, Alessandra Izzo, Tania Sophia Lorendi, Olivier Perriquet, Jérèmie Gauthier…